Voir sans miroir

MIROIR_DIS_MOITrouvé sur Le jeu des miroirs ,  on dirait du Douglas Harding…

« Seuls ceux qui sont capables de voir leur vrai visage sans un miroir, seront capables de voir leur vraie nature. Quelle sorte de vision est-ce là ? 
Voir sans le miroir est voir non pas avec des yeux qui voient des objets mais en tant que CELA qui voit, c’est l’introspection ou inspection de la conscience par elle-même, là où il n’y a personne qui regarde »
Voir vraiment n’est pas seulement un changement dans la direction de la vision, mais un changement en son centre même, dans lequel le voyant lui-même disparaît.
Pour que l’illumination ait lieu le percevant doit juste se retourner et s’éveiller au fait qu’il est « face à face » avec sa propre nature – qu’ IL EST CELA.

Le chercheur spirituel trouve finalement qu’il était déjà à destination, qu’il est lui-même ce qu’il cherchait et qu’il était en fait déjà à la maison. ” Ramesh Balsekar

L’émerveillement : le médicament de l’âme

emerveillement-enfantUn coucher de soleil, une image, un paysage, un tableau, une scène de vie, le regard d’un enfant… Tant de beauté, vous êtes touché, vous êtes émerveillé !

Avez vous remarqué l’état dans lequel vous vous trouvez lorsque soudain vous êtes pris d’émerveillement ?

A ce moment précis, vous êtes complètement absorbé par le sujet, vous n’êtes plus là, vous êtes absent à vous même. Vous êtes simplement, seulement, l’émotion, l’émerveillement. Mais en fait il n’ y a uniquement qu’absence de pensée, de « moi-je », car vous êtes justement complètement présent, si présent à ce qui se présente, à ce qui se passe que vous en oubliez tout le reste. Il n’y a plus de penseur, il n’y a plus d’objet de pensée, vous êtes dans l’unité avec le monde, vous faites UN avec tout.  C’est un moment d’illumination, vous ressentez  l’instant comme prodigieux et vous vous retrouvez avec un coeur d’enfant.

Lire la suite