LA SEULE REALITE EST LA CONSCIENCE

 « JK – Généralement nous pensons qu’un objet existe hors de nous-mêmes, qu’il a une existence indépendante, mais c’est seulement une croyance. Ce n’est basé ni sur une expérience ni sur un fait. Le prétendu objet qui serait à l’extérieur de nous a besoin de la conscience pour être perçu. La conscience et son objet ne font qu’un. C’est vous qui créez, projetez le monde d’instant en instant. Quand le corps s’éveille le matin, au même instant le monde s’éveille. Vous projetez le monde ; c’est bien vous qui créez le monde d’instant en instant.

Est-ce que vous voulez dire que l’action crée le monde tel que nous le voyons, de telle sorte que lorsque je m’éveille le matin et que je vois la chambre et ce qui s’y trouve, la chambre existe seulement quand je m’éveille ?
JK – D’abord, quand vous vous éveillez, vous ne voyez pas la chambre, vous ne voyez que votre mémoire. Vous voyez un angle du plafond et vous dites: «Je suis dans une chambre», mais c’est seulement la mémoire que vous projetez et que vous appelez chambre. Votre vision n’est que fragmentaire. Ce que vous nommez votre environnement est constitué par au moins 80% de mémoire. Quand votre écoute est globale, chaque instant est neuf, sinon il ne s’agit que de répétition. Aussi longtemps que durera le réflexe de vous prendre pour quelqu’un, vous ne verrez que des fragments, et le regard que vous porterez sur votre environnement ne pourra être que fragmentaire. C’est la vision fragmentaire qui crée un problème ; sinon il n’y a pas de problème. C’est vous seul qui créez le problème… »

Jean Klein  – Extrait de « Transmettre la lumière » :  un fonctionnement sans intervention

Voir sans yeux

Qui voit ?

Qui voit ?

(c) J. Busnel

Je n’ai pas trouvé de meilleur explication de ma photo… que celle de José Le roy.

« Les yeux ne voient pas, les yeux sont juste des objets qui rendent la vision possible, comme le soleil d’ailleurs.
Ce qui voit en nous c’est l’espace clair et vide, l’immense espace au-dessus de nos épaules.
Réaliser que ce qui voit est l’Ouvert, la conscience pure nous éveille à nous-même; croire que les yeux voient nous plonge dans l’identification.
Si nous fermons les yeux, les formes et les couleurs disparaissent, mais ce qui voit ne disparait pas, la conscience ne disparait pas.
Ainsi prendre conscience de ce à partir de quoi nous voyons est essentiel. Nous voyons à partir de l’espace vide, sans yeux donc.
Regardez, c’est évident ! Vous voyez cette page d’ordinateur à partir de la vacuité, sans couleur et sans forme.  » (josé le roy)

Eveil et philosophie, blog de José Le Roy

Qui est le maître ?

Il arrive que des personnes me demandent : Comment reconnaître un vrai maître d’un faux maître ? ‘ Réponse : Celui qui vous dit être un vrai maître n’est pas un vrai maître, celui qui vous dit être un faux maître n’est pas un faux maître. Mais ne vous fiez pas à ce dernier ! Conclusion : Soyez votre propre maître !

Taikan Jyoji (Un jour, une vie, les non-pensées d’un maitre zen)

(merci à http://eveilphilosophie.canalblog.com)

Voyez la petite voix dans votre tête

«Voyez si vous réussissez à remarquer la voix dans votre tête au moment même où elle se plaint de quelque chose.
Reconnaissez-la pour ce qu’elle est, c’est-à-dire la voix dans votre tête, rien de plus qu’un schème mental conditionné, une pensée.
Chaque fois que vous remarquerez cette voix, vous réaliserez également que vous n’êtes pas la voix dans votre tête, mais celui qui est en est conscient.
En fait, vous êtes la conscience qui est consciente de la voix.»

Eckhart Tolle

Je bosse mon cher Eckart… Je bosse, mais cette petite voix, quelle force !

Humeur du moment

Rien à voir

Dans la tête, sans elle...

Only thrill… so beautifull life