Aux amateurs de plume, de mots…

Quand un site web dédié à la poésie se fait beau, très beau, magnifique ;

c’est impardonnable de ne pas le faire connaître.

Une superbe réalisation, un bel hommage au poète.

La visite s’impose …  Le plaisir est immédiat !

Baudelaire

Allégorie

C’est une belle femme et de riche encolure,
Qui laisse dans son vin trainer sa chevelure.
Les griffes de l’amour, les poisons du tripot,
Tout glisse et tout s’émousse au granit de sa peau.
Elle rit à la Mort et nargue la Débauche,
Ces monstres dont la main, qui toujours gratte et fauche.
Dans ses jeux destructeurs a pourtant respecté
De ce corps ferme et droit la rude majesté.
Elle marche en déesse et repose en sultane;
Elle a dans le plaisir la foi mahométane,
Et dans ses bras ouverts, que remplissent ses seins,
Elle appelle des yeux la race des humains.
Elle croit, elle sait, cette vierge inféconde
Et pourtant nécessaire à la marche du monde,
Que la beauté du corps est un sublime don
Qui de toute infamie arrache le pardon.
Elle ignore l’Enfer comme la Purgatoire,
Et quand l’heure viendra d’entrer dans la Nuit noire.
Elle regardera la face de la Mort,
Ainsi qu’un nouveau-né, – sans haine et sans remords.


Publicités

6 réflexions sur “Aux amateurs de plume, de mots…

  1. J’aimais bien le style des haikus, mais j’ai un fort problème avec les traductions et la triste impression que je ne serai jamais vraiment capable de capter la substance des ces jolis petits poèmes avec leurs créations françaises..

    Ou alors, on devrait leur donner un autre nom.

  2. suis je le mieux placé pour donner un jugement ? Non certes pas. N’étant ni poète, ni familier de la littérature… Je prends la poésie comme la captation de l’instant, l’émerveillement de l’enfant devant le prodige de la nature. Quelquefois certaines expressions, me correspondent ou correspondent à d’autres. C’est l’instant qui fait que l’on se sent proche ou distant. Les mots ne sont pas poétiques, ils sont plutôt les véhicules de l’illusion, de la trahison… Le genre Haïku me touche davantage, parce que l’objet c’est justement de se jouer des mots, de leur tordre le cou pour ouvrir une porte au mental qui nous plonge dans l’illusion… !
    Je ne saurai vous complimenter ou vous désapprouver. A mon sens, il n’y a pas de route tracée que l’on doit suivre, pas de code, pas de loi, pas de mode d’emploi, pas d’académie, de diplôme, de Molières, Il n’y a que ce que l’on est.

    Je ne peux qu’apprécier votre tentative de faire un blog et vous encourager, mais tout dépends de l’objectif que vous visez…
    Le mien est une sorte d’introspection, aller au plus loin de la conscience… sans chemin.

  3. En peu de temps, Beaudelaire avait fait le tour de la beauté, des abus et peut-être de la mort. Il en a rendu compte avec un talent prodigieux et il est vite mort.

    Ce ne sont pas des affaires pour les enfants auxquels on impose ces lectures qu’ils ne peuvent pas comprendre.

    Elles devraient être laissées à de plus vieux, voir de véritablement vieux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s